Pôle commercial des Ormeaux-Hochelaga: un secteur à mettre en valeur

Steve
Steve Caron
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

On compte environ 30 000 résidents dans le district de Tétreaultville, ce qui représente un bon bassin de consommateur, mais le pôle commercial des Ormeaux-Hochelaga traîne tout de même de la patte.

La concurrence fait mal aux commerçants locaux. Les gens semblent préférer utiliser leur voiture pour se rendre à la Place Versailles, même si cela représente une plus longue distance pour ceux de l’extrémité est du district, plutôt que de magasiner sur la rue Hochelaga.

Pourtant, l’artère commerciale des Ormeaux-Hochelaga offre les divers produits de base dont les gens ont besoin.

« Nous comptons trois épiceries dans la zone de revitalisation urbaine intégrée (RUI). On peut y trouver tous les produits essentiels et même davantage. La situation est plus critique pour les consommateurs à la recherche de produits fins. Et même là, il y a des adresses qui valent le détour », indique Carlos Martinez, coordonnateur de la RUI à Solidarité Mercier-Est.

Le défi du pôle commercial est de réussir à créer de l’achalandage sur la rue Hochelaga, de proposer une offre commerciale bonifiée de sorte que le magasinage soit convivial et agréable. Présentement, il y a un manque en cette matière.

« Nous faisons du démarchage auprès de grandes bannières pour qu’elles viennent s’établir sur la rue. Nous tentons de créer des événements festifs, de faire de l’animation pour stimuler l’intérêt des gens, mais c’est un travail de longue haleine », avoue M. Martinez.

L’absence d’une SDC ou d’un regroupement volontaire de commerçants ne facilite pas les choses. Les commerçants sont méfiants et ils ne veulent pas d’une quelconque association. Les mauvaises expériences vécues dans le passé ont laissé des traces.

Malgré tout, le coordonnateur ne baisse pas les bras et il demeure convaincu que le pôle commercial a des atouts intéressants à développer.

« Nous avons reçu une subvention de 20 000 $ pour le projet Parcours qui vise à valoriser l’artère et les commerces. Nous utiliserons la somme à bon escient », indique M. Martinez.

Plusieurs projets sont également dans l’air. Des haltes de socialisation, l’ajout de mobilier urbain, la décoration de vitrines de locaux vacants, la conversion de l’ancien entrepôt Metro en possible projet résidentiel, la transformation de la cour de voirie en un projet mixte commercial-résidentiel suivent leurs cours.

Une personnalité propre pour la rue Hochelaga, la mise en place de mesures d’apaisement de la circulation et la réfection des infrastructures pourraient donner un bon coup de pouce aux commerçants.

« La vision à long terme proposée par la RUI, et qui a fait l’objet d’un consensus est intéressante. Je suis convaincu que c’est bénéfique pour le secteur. Les élus appuient plusieurs de ces recommandations. Il faut maintenant passer en mode action », conclut M. Martinez.

Lieux géographiques: Rue Hochelaga, Hochelaga, Place Versailles

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires