Un homme qui veut plus de femmes

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

C’est-à-dire, au parlement

Entrez un titre

 

Le député Paul Dewar, un des candidats à la chefferie du NPD,  croit qu’il a trouvé une façon géniale d’attirer plus de femmes en politique.

Tous les partis sont présentement admissibles à une allocation de 2 dollars d’Élections Canada pour chaque vote qu’ils reçoivent aux élections.

Dewar propose que seuls les partis politiques dont 50 pour cent ou plus de leurs candidats sont des femmes seraient admissibles à l’allocation de 2 $ pour chaque vote reçu.

Si de 40 à 49 pour cent de leurs candidats sont des femmes ils recevraient seulement 1,75 $ par vote.

Les partis dont au moins 30 % de leurs candidats seraient des femmes, auraient droit à 1,50 $ pour chaque vote qu’ils reçoivent.

Et les autres partis, dont même pas 30% de leur candidats sont des femmes, ne recevraient même pas une cent.   « Too bad! »

Aux dernières élections, le 2  mai, la moyenne de femmes candidates, tous les partis confondus, était de 24,7 % à travers le Canada. Donc Dewar place la barre assez haute.

Les partis politiques ont longtemps lutté pour encourager les femmes à se présenter en politique fédérale, mais n’ont rarement atteint même 30 % des femmes candidates.

Par contre, le NPD fut une exception aux dernières élections avec plus de 40 % de candidates féminines, ce qui selon la formule Dewar aurait qualifié le NPD pour une subvention de 1,75 $ par vote. Pas le gros lot, mais assez proche.

Le Bloc québécois et le Parti vert auraient été admissibles à 1,50 $ pour chaque vote, tandis que les libéraux et les conservateurs auraient été exclus  -- zéro !  

Pas assez de femmes, messieurs !  Même pas le minimum requis de 30 %.

Est-ce une coïncidence que la formule Dewar serait si profitable pour le NPD, et si peu profitable pour les conservateurs et les libéraux ?

Évidemment, les conservateurs, avec leur grande équipe masculine à la Chambre des communes, ne laisseront jamais passer une telle loi. Ce n’est pas dans leur intérêt.

Vous rêvez en couleurs Monsieur Dewar, mais au moins vous faites l’effort.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires