Stephen Harper n’avait plus de choix

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

On se demandait ce qu'il voulait cacher

Il n\'avait plus le choix!

Avec Élections Canada en train de démanteler le scandale des élections volées du 2 mai, Harper a décidé de se plier un peu et accéder à renforcer les pouvoirs d'enquête d'Élections Canada.

 

Les NPD ont mis une telle « proposition » à l’agenda au parlement la semaine dernière, disant qu’ils sont prêts à fournier à Élections Canada tout ce que l’agence veut pour son enquête. Les NPD demandaient pourquoi les conservateurs hésitent à en faire autant.

Ça faisait cinq jours que Harper refusait de donner les pouvoirs voulus à Élections Canada pour aller au fond des choses dans le scandale des appels trompeurs des conservateurs qui bat son plein aux Communes et continue à ternir la réputation du parti de Harper.

La proposition du NPD donnerait au Directeur général des élections le pouvoir d'exiger le dépôt des documents de chaque parti qu'il juge nécessaires pour ses enquêtes.  Cela inclurait des listes de téléphones, les noms et adresses des compagnies de service d’appels automatisés, les montants payé, les reçus  et tous les autres renseignements pour aider l’agence à enquêter les magouilles.

Harper a  dit mercredi qu’il allait appuyer la proposition du NPD. Bravo!  Premier signe de transparence électorale de Harper depuis 10 jours.

Harper a dit hier : «Nous n'avons aucune objection à une telle proposition, mais en même temps, c'est nécessaire de dire que nous donnons déjà toutes nos informations à Élections Canada»,

C’est une volte-face rafraîchissante de la part de Harper.  

La semaine dernière, les conservateurs ont refusé catégoriquement en comité la demande du DGE d’Élections Canada Marc Mayrand de lui fournir les factures et documents dont il a besoin pour faire l’enquête.

Il se peut que Harper tente de s’en sortir  en disant que la proposition s’appliquera seulement aux futures élections, pas aux dernières du 2 mai, Donc il ne serait pas question qu’Élections Canada puisse fouiller dans les comptes et les listes d’appels automatisés des conservateurs aux dernières élections.

On ne devra pas féliciter Harper trop vite avant de voir son comportement après le vote.

En Chambre, le chef libéral Bob Rae a rappelé que Harper avait combattu Élections Canada du temps qu'il était président du groupe de droite National Citizens  Coalition.

«Le premier ministre a déjà traité les personnes travaillant à Élections Canada de "crétins" (jackasses)», Rae a-t-il signalé.

Harper est-il vraiment capable de changer?

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires