Le général a ses doutes sur le gouvernement

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

De vieux amis...

Bizarre! C'est la seul façon de décrire la mésentente.

Il y a un an, le chef d'état-major, le général Walter Natynczyk était le plus proche des amis du Premier ministre Stephen Harper.

Après tout, c'était Harper qu'il l'avait nommé le chef de l'état-major.

Mais tout d'un coup le 15 septembre un reportage dans les médias nous informait que le général s'était servi d'avions militaires pour ses voyages privés.

Il était allé au Stampede de Calgary, à des matchs de hockey à travers le pays, et le plus épouvantable de tout, il était allé dans le sud aux Caraïbes pour rejoindre sa femme et sa famille lors d'une croisière.

Les factures étaient dans les milliers de dollars. Des jets militaires coûtent beaucoup à faire marcher.

L'histoire a fait tout le Canada et une bonne partie du monde. Le général ne paraissait pas bien parmi ses pairs.

Alors, qui était responsable de la fuite?

Avait-il un lien à l'histoire du ministre Défense nationale Peter MacKay, qui avait utilisé un l'hélicoptère militaire de recherche et sauvetage pour revenir d'un voyage à un camp de pêche à Terre-Neuve?

Natynczyk a demandé à un adjoint de faire une petite recherche discrète pour localiser le coupable.

La piste allait directement au gouvernement Harper.

C'est à ce moment qu'il y a eu un froid soudain entre lui et le gouvernement Harper.

Le problème est que dans ce pays, ce sont les politiciens, et non les militaires, qui dirigent.

Alors combien de temps encore le général pourra-t-il s'accrocher à son poste?

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires