Tournure inattendu dans Guergis vs. Harper

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le linge sale conservateur en évidence

Quand on est près du pouvoir... on s\'en sort!

On sait maintenant ce qui est arrivé à Rahim Jaffer, l'époux de l'ancienne ministre Helena Guergis qui poursuit Stephen Harper pour l'avoir mis à la porte.

La vérité sort au compte-goutte en cour cette semaine à Ottawa.

Après un grand diner le 10 septembre 2009, que le Toronto Star avait surnommé le diner avec " les putes à gros seins " Jaffer est parti chez lui dans sa voiture.

Mais il a été arrêté en sortant de la ville par une constable de la police provinciale de l'Ontario et accusé de conduite avec facultés affaiblies, excès de vitesse et possession de cocaïne.

D'après le rapport de la constable Kimberley Stapleton, il avait deux fois le taux d'alcool permis dans son sang, il filait à 140 km à l'heure, deux fois la vitesse permise, et avait de la cocaïne dans la poche de son veston.

Des condamnations sur toutes ses accusations, d'après les nouvelles lois sévères de Harper, lui aurait facilement valu un peu de temps en prison.

Mais les choses ont pris une tournure différente et l'époux de Guergis s'en est assez bien tiré.

Le procès de Jaffer a été détourné. Nul autre que le procureur en chef de la province d'Ontario a pris l'affaire en main, plutôt que le procureur local, et les plaintes contre Jaffer ont tombé, sans que le procureur en chef en discute avec le procureur local ou la constable Kimberley Stapleton.

Le 9 mars 2010, Jaffer a plaidé coupable à une seule accusation réduite de conduite « imprudente » et a été condamné à seulement une amende de 500 $. Pas de prison pour accusations de conduite avec facultés affaiblies. Pas de prison pour possession de cocaïne. Pas de prison pour vitesse excessive.

La Constable Kimberley Stapleton, qui avait fait l'arrestation de Jaffer, s'est fait dire de garder le silence sur l'affaire par nul autre que le Commissaire de la police provinciale de l'Ontario lui-même, Julian Fantino.

Peu après, le même Fantino s'est vu offrir la candidature conservatrice dans la circonscription de Vaughan au nord de Toronto.

Fantino a gagné ses élections et Harper l'a nommé ministre associé à la défense, en charge du dossier des avions de chasse F-35.

Aujourd'hui l'ancien commissaire Fantino est toujours ministre dans le gouvernement Harper à un salaire de 235 000 $ par année.

C'est beau d'être conservateur.

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Lise
    24 juillet 2012 - 13:01

    Après cela sauront-on nous dire que ((les votes sont trucés)). Réflexion je vais continuer à voter car ne pas voter est un non respect envers moi même et le pouvoir de choisir la meilleure personne qui va me représenté.,