Harper joue au bonhomme sept-heures

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Il prétend que la criminalité augmente

Harper joue au bonhomme sept-heures

Le Premier ministre Stephen Harper nous raconte toujours que la criminalité continue à grimper au Canada.

Il nous dit qu'il faut des lois plus sévères, et qu'il faut mettre plus de monde en prison et de les garder là plus longtemps.

Il y a juste un problème. Ce n'est pas vrai.

Harper est dans les patates.

La police rapporte qu'il y a 100 000 moins de crimes cette année. Le taux de criminalité est le plus bas depuis 30 ans. Ça remonte à 1972.

La police qui veut toujours plus d'effectifs n'a pas raison de mentir.

Surtout que Harper n'a pas de chiffres à l'appui. Mais faire peur au monde avec la criminalité, même si ce n'est pas vrai, c'est toujours bon pour aller chercher des votes.

Harper tient à nous dire qu'il faut des lois plus sévères pour faire peur aux criminels. Comme si les criminels croient qu'ils seront attrapés.

D'un bord Harper nous dit qu'il faut sévir contre les criminels porteurs d'armes à feu, mais d'un autre bord il change la loi pour rendre plus facile l'achat des armes à feu. On n'a même plus besoin de les enregistrer.

Au Québec le crime a baissé de 4% plus que dans les autres provinces.

En Alberta la criminalité a baissé de10%. En dépit que la province est plus criminalisée que la moyenne canadienne.

Les territoires nordiques restent les plus criminalisés du pays. Mais là dans le Grand Nord, la plupart des crimes ne sont pas aussi sérieux qu'ils le dans les grandes villes de l'ouest canadien, là où on trouve la pire criminalité.

Les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut affichent un taux de criminalité plus de quatre fois supérieur à la moyenne nationale.

C'est la région de Montréal qui affiche le plus haut taux de criminalité au Québec, mais c'est peu en proportion avec des villes telles qu'Edmonton ou Calgary d'où vient Stephen Harper.

La ville de Québec continue d'être l'agglomération la plus sécuritaire au Québec.

Malgré son taux de criminalité toujours faible, la capitale québécoise a néanmoins connu une baisse impressionnante de son taux de criminalité de 6% l'an dernier.

Parmi les agglomérations canadiennes, la ville de Québec se vante d'être la deuxième ville la plus sécuritaire au Canada, derrière Guelph, en Ontario.

Quant à Guelph, sa position de No. 1 ne doit pas inclure l'orgie de fraudes électorales de Pierre Poutine et de ses amis conservateurs dans cette ville.

Même si Toronto a fréquemment défrayé les manchettes pour ses faits divers, elle affiche un taux de criminalité très faible par rapport à d'autres villes.

Toronto est  la 3e agglomération la plus sécuritaire au pays. C,est Guelph, Québec suivi de Toronto et  Montréal plus loin en arrière.

 

 

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires