Insécurité…urbaine

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

 
Encore une fois, je ne voudrais pas paraître alarmiste, mais il me semble que récemment les services du SPVM laissent à désirer. Qu'on pense à la brutalité excessive lors des manifestations récentes ou au manque de communications avec les citoyens, les relationnistes du SPVM et du poste de quartier 48 en ont encore à faire pour redorer leur blason…

Suzie Miron (Photo: Patrick Deschamps)

Alors que les médias nous avisaient qu'un pédophile traînait dans le quartier depuis plusieurs mois, les agents du PDQ n'ont pas été très actifs sur le terrain.  Avec la diffusion d'un portrait-robot au début juin, je me serais attendue à ce que les agents sociocommunautaires affectés au service direct à la population le diffusent et en fasse la distribution à outrance dans les commerces et endroits fréquentés du quartier… Rien! Je n'ai rien vu de tel alors qu'avec la fin des classes et le retour des enfants dans les parcs, hors des milieux encadrés par des adultes on pourrait espérer une sensibilisation et une surveillance accrue.

J'ai moi-même pris l'initiative de distribuer des tracts lors d'événements au Parc Pierre-Bernard le samedi 9 juin, et l'ai affiché dans quelques commerces achalandés du secteur où ont eu lieu les agressions. J'en ai aussi parlé dans ma chronique;

Mais comme cet individu court toujours les rues, je ne m'attends à rien de moins qu'à une veille constante et j'oserais même espérer un déploiement de recrues stagiaires à vélo ou à pied. Je pense qu'un affichage massif sur les artères commerciales et dans les points de service des camps de jour n'est en fait que le minimum auquel nous sommes en droit de nous attendre de la part de ceux qui sont là en principe pour assurer notre sécurité.

Lorsque comme vous, je lis des articles récents où notre Maire souhaite offrir une zone de tolérance pour la prostitution alors que les services minimaux de sécurité dans nos rues ne sont pas garantis je me pose de sérieuses questions sur la capacité à gérer un tel secteur qui côtoierait les citoyens.

http://www.nouvelleshochelagamaisonneuve.com/Actualites/Vos-nouvelles/2012-06-14/article-3008534/Prostitution-%3A-une-zone-de-tolerance-dans-Hochelaga-Maisonneuve/1

http://www.nouvelleshochelagamaisonneuve.com/Actualites/Vos-nouvelles/2012-06-15/article-3009529/Prostitution-%3A-la-solution-ne-passe-pas-par-une-zone-de-tolerance%2C-estime-La-Ville-de-Montreal/1

http://www.nouvelleshochelagamaisonneuve.com/Actualites/Vos-nouvelles/2012-06-14/article-3008547/Zone-de-tolerance-%26laquo-pas-securitaire-%26raquo%2C-selon-Stella/1

Enfin, avez-vous remarqué de plus en plus de mendiants aux sorties des commerces du quartier, des itinérants qui quémandent un peu d'argent pour retourner à la Mission Old Brewery, l'Accueil Bonneau ou la Maison du Père?

Hier en fin d'après-midi, un homme en état d'ébriété avancé est tombé sur le trottoir de l'autre côté de la rue face à chez moi. Il s'est assis et s'est débouché une autre bière comme s'il se soulageait de son mal avec son houblon…Comme il s'était égratigné à la tête, aux bras et aux jambes, ma voisine lui a donné une débarbouillette humide et mon conjoint côtoyant régulièrement cette clientèle est allé s'enquérir de son état. Il a composé le 911 et demandé des services d'urgence, malgré que l'homme soit conscient (si on peut dire cela ainsi), il disait demeurer sur la rue Forbin-Janson mais ne se souvenait plus de son adresse civique. Quelques minutes plus tard,  deux policiers sont intervenus et ont aussitôt appelé une ambulance qui raccompagna le malheureux dans un hôpital, probablement le moins engorgé afin qu'il panse ses blessures somme toute mineures jusqu'à ce qu'il dégrise.

Je ne veux pas et ne crois surtout pas être la première, la seule à vouloir jeter un pavé dans la marre. Au contraire, je souhaiterais participer à trouver une solution pour favoriser le retour d'une certaine qualité de vie pour tous.

On dirait presque que notre société vit à côté de ses pompes. Tout le monde et personne ne se sent interpelé ou concerné et ne veut surtout pas que ça se passe dans sa cour. Avez-vous des idées ou suggestions, car on est tous touchés de près ou de plus loin par ces problématiques sociales et au fond, c'est à nous de contribuer à ce que notre société se porte mieux.

 

 

Organisations: Maison du Père

Lieux géographiques: Hochelaga, Montreal, Mission Old Brewery Rue Forbin-Janson

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires