Sergeï Trofanov : un Québécois tzigane

Daphnée
Daphnée Tranchemontagne
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le violoniste Sergeï Trofanov a quitté l’Europe de l’Est pour venir s’installer dans l’est de la métropole québécoise, en 1991. Ce Québécois d’adoption est fier de ses racines tziganes qu’il laisse transparaître dans sa musique

Le violoniste angevin revisite les airs folkloriques tziganes. (Photo : archives)

.

Le 4 novembre, à 20 h, l’artiste angevin est de retour à l’église Jean XXIII (7101, rue de l’Alsace) pour offrir un concert aux amateurs de musique.

« C’est un spectacle qui regroupe l’ensemble de mon répertoire : musique russe, de l’Europe de l’Est, tango, musique de films et airs populaires. Bref, c’est de la musique du monde », informe le musicien, qui, en plus de jouer du violon, chante aussi à ses heures.

Sur scène, il sera notamment accompagné par une pianiste et un deuxième violoniste.

Même s’il prévoit interpréter « ses classiques », M. Trofanov réserve quelques surprises à son public.

« Il y a toujours de nouvelles compositions. J’ai également sorti un disque intitulé Québec Passion II, en 2010. Mon spectacle va donc contenir quelques chansons de ce nouvel opus », annonce-t-il.

L’artiste est présentement en tournée québécoise. Pour en savoir plus, on consulte son site Internet au www.trofanov.com.

Organisations: église Jean XXIII

Lieux géographiques: Europe de l’Est, Rue de l’Alsace

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Yvonne Brousse
    19 février 2014 - 15:36

    bonsoir, bonjour chers Sergë et ta magnifique épouse, j'aurais bien aimé recevoir de tes nouvelles , je viens d'écouter votre concert en Corée en octobre dernier...bravo! et je dois te dire que vos costumes de scène sont super chics!!!!je t'embrasse ainsi que ta famille, fais-moi un signe?

  • Jocelyne Saindon
    05 novembre 2011 - 15:15

    Ce concert d'hier (le 4 novembre) était égal à tous ses autres concerts, c'est-à-dire, magnifique, enlevant, beaucoup de dextérité au violon, superbe voix de baryton, très bon accompagnement au piano, les spectateurs étaient tous ravis et quand même un peu malheureux que ça ne dure que 2 heures. On écouterait cet ensemble musical jusqu'au matin. VIVE LA MUSIQUE TZIGANE. Jocelyne Saindon