Alfred Hitchcock, le maître du suspense

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Du 10 février au 1er mars au Cinéma du Parc

Ayant connu un immense succès avec la présentation de quatre des plus grands chefs-d’œuvre du maître incontesté du suspense en octobre dernier, le Cinéma du Parc récidive en grand avec, cette fois-ci, une sélection de 24 des films les plus importants de la carrière d’Alfred Hitchcock, dont la presque totalité en versions originales anglaises avec sous-titres français et la moitié en format 35mm.

Le Cinéma du Parc rend hommage au maître du suspens avec une sélection de 24 des films les plus importants d’Alfred Hitchcock.

La programmation réunit entre autres, The 39 Steps, Frenzy, Rebecca, Notorious, I Confess, Rear Window et Psycho, tous des classiques immanquables qui vous donneront des frissons et vous tiendront en haleine.

Sans doute le cinéaste le plus connu de toute l’histoire, on reconnait au premier coup d’œil un film d’Alfred Hitchcock. Explorant les tourments de l’âme humaine, il en illustra la part d’ombre en l’éclairant de son regard d’auteur, inimitable, flairant sans cesse l’insolite, les déviances inavouées et les perversions secrètes. À la différence de nombreux de ses contemporains, il a toujours cherché avant tout à séduire, à manipuler et à surprendre son public, mettant sa virtuosité technique au service du divertissement.

Avec cinquante-trois longs-métrages, sa filmographie se distingue en deux périodes, l'une en Angleterre avant 1939, et l'autre aux États-Unis après 1940. Après ses premiers grands succès internationaux tournés en Angleterre dans les années 1920 et 1930, Hitchcock arrive à Hollywood où David O. Selznick le prend sous contrat.

Son premier film américain sera Rebecca en 1940. Par la suite, il réalise dans les années 50 une suite presque ininterrompue de chefs-d’œuvre et de succès au box-office, de North By Northwest en passant par son plus beau poème, Vertigo.

Dans les années 60, après l’onde de choc causée par Psycho, Hitchcock explore de façon plus explicite les zones d’ombres sexuelles et psychiques de ses personnages féminins, avec notamment The Birds en 1963.

Tout au long de sa carrière, il sera entouré des plus grandes stars : d'Ingrid Bergman à Paul Newman en passant par Montgomery Clift, Joseph Cotten, Joan Fontaine, Marlene Dietrich et Laurence Olivier.

James Stewart et Cary Grant seront ses deux acteurs fétiches, avec qui il entretiendra une véritable complicité. Il jettera son dévolu sur des héroïnes blondes à la beauté glacée comme Kim Novak, Grace Kelly ou encore Tippi Hedren.

En Amérique du Nord, les films d’Hitchcock n’ont pas été montrés sur grand écran depuis de nombreuses années. C’est donc un événement que le Cinéma du Parc propose avec cette programmation inédite regroupant plus d’une vingtaine des films de ce grand cinéaste, afin de faire découvrir aux plus jeunes et de remémorer aux plus vieux les chefs-d’œuvre de ce maître du suspense.

(M.J.-F.)

(Source: Cinéma du Parc)

La programmation complète se retrouve sur le site…

www.cinemaduparc.com

Lieux géographiques: Angleterre, États-Unis, Hollywood North By Northwest Amérique du Nord

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires